InspirationTendances

La mode se lasse-t-elle du textile?

Dire que la mode est une histoire de chiffons serait oublier ses récupérations improbables de matière, qui nous font porter bien d’autres choses que du tissu, les faisant basculer d’un usage à l’autre.

Le bois est matière d’inspirations diverses. Le travail typique de la mise en forme du bois reste l’art de la menuiserie. Mais c’est aussi une matière pouvant donner de résultats étonnants.

Le bois peut par exemple se retrouver à remplacer le cuir, on le retrouve en semelle de chaussures pendant les années d’occupation de la 2nde guerre mondiale, où le cuir était rare. (à ce sujet, l’exposition au CHRD de Lyon « La mode en temps de guerre » est en place jusqu’au 13/04/14)

Même si cette utilisation donne des formes intéressantes, il s’agit alors plus d’un détournement nécessaire plus que d’une démarche volontaire.

L’écorce, matière vivante, possède aussi des vertus graphiques avec lesquelles jouent les menuisiers et sculpteurs depuis toujours. Ces lignes s’invitent en imprimés aussi bien chez Celine pour l’Automne Hiver 2011 que l’été 2013 chez Mundi, jeune prodige islandais.

Celine FW11 – Mundi SS13

Mais encore pour l’hiver 2014 chez Marni

Autre exemple amusant (on ne suit pas la mode pour s’ennuyer) le fashion designer (qui porte particulièrement bien cette désignation en anglais) Hussein Chalayan qui propose pour l’hiver 2000 d’hybrider meuble et robe.

Ces dernières années le bois s’est aussi retrouvé sur les pages glacées des magazines de mode pour d’autres créations.

Les lunettes de Waiting for the sun dotées de montures en bois surprennent en 2010, charment et devenant emblématiques font surgir d’autres créations semblables (que ce soit en donnant naissance à des imitateurs, suscitant des vocations ou simplement en faisant sortir de l’ombre d’autres structures similaires).

Waiting for the sun / Shwood – lunettes à partir de planches de skates recyclées

Les pochettes Tesler Mendelovitch se sont retrouvées sous les rayons de l’été 2012. Le bois s’avère une matière souple, conservant la noblesse du coffret en bois tout en prenant un design actuel, redonnant une nouvelle dimension à la pochette.

Boutique en ligne par ici

Wewood intègre cela à la racine (haha) de son nom, et apporte une touche écolo en plantant des arbres (déjà  300,000 depuis 2011).

Et qu’a-t-on d’autre de similaire ? L’imprimé eau, avec toute la sea punk (vous trouverez bien des articles pour vous en parler).

Michael Kors SS13

2013 ce fut aussi l’arrivée remarquée du marbre, avec moins de recherches à partir du matériau lui-même, mais on retrouve l’évocation par le motif d’une matière difficilement associable au textile a priori.

Le marbre, comme chez Shallowww, donne une impression qui lui est propre, encore plus connoté noble, avec une certaine dureté, et à l’inverse du bois une froideur intrinsèque.

Et alors quel imprimé pour demain ?

Vous pouvez déjà vous amuser avec le site Printallover.mepour tester l’imprimé goudron, lac gelé, ou viande à la manière de Fifikoussout :

Flammes et nuages étant déjà bien vu et revu, et pas encore assez oubliés…

A vos pronostics !

Et si vous aimez les imprimés improbables, suivez ma board Pinterest qui leur est dédiée.

Previous post

American Apparel : nouvelle pub en mode femen ?

Next post

La cuisine qui buzze

Clémentine Martin

Clémentine Martin

No Comment

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>