Pop Culture

As Animals, le mystérieux duo

Ils sont deux, Fred et Zara. L’un compose, l’autre écrit les textes et les mélodies. Le groupe As Animals sera sur la scène du Cabaret Frappé le vendredi 25 juillet, et c’est l’occasion de les découvrir si vous ne les connaissez pas encore.

As Animals, pop sauvage

Le nom du groupe, ils l’ont choisi tous les deux. Et ils le voulaient à leur image : instinctif, avec un côté sauvage. Un côté que l’on retrouve, évidemment, dans leur musique, sublimée par la voix profonde de Zara.

“L’envie de faire de la musique était enfouie depuis très longtemps”, raconte Fred. Lui a commencé la guitare à six ou sept ans, monté ses premiers groupes à l’adolescence. Quand il rencontre Zara dans une école de chant, c’est le déclic.

“De mon côté, ce n’est pas forcément la notion de groupe que je cherchais. C’est la rencontre humaine qui a tout déclenché.”, explique Zara. On ne peut que s’en féliciter.

Mélange d’influences

Pas facile de décrire l’univers musical d’As Animals… “Il y a beaucoup de genres différents dedans !”, assure Fred. “On écoute de la musique tout le temps. Groove, soul, rock, pop, un peu d’électro : c’est tout un mélange.”

A propos de leurs influences justement, elles sont diverses et variées. “On écoute un peu de tout”, assurent-ils. “J’aime beaucoup les voix nordiques”, précise Fred. “A l’adolescence, j’écoutais beaucoup de rock et de métal pour travailler ma guitare : Nirvana, Radiohead, etc. Maintenant, j’écoute beaucoup de choses différentes.” Du côté de Zara, le choix n’est pas facile : “Il y en a tellement… Dans plusieurs périodes de ma vie, différents artistes m’ont inspirée.”

Parmi les découvertes récentes, ils ont beaucoup apprécié Adele et Lana del Rey. Des chanteuses à voix, donc.

I See Ghost (Gunfighters), le clip-révélation

C’est le single I See Ghost (Gunfighters) et son clip qui ont fait repérer le groupe As Animals. Le halo de mystère duquel ils s’étaient entourés jusque-là a aussi contribué à susciter l’intérêt et l’engouement du public intrigué.

Le clip mélange étranges personnages et étranges situations, chacun menant son propre combat à sa façon. Les images sont magnifiques, réalisées par Maxime Bruneel, pas vraiment un débutant puisqu’il a travaillé avec Nespresso, Concorde ou encore Amnesty International. Et son travail se caractérise toujours par une beauté d’images hors normes.

Mais dans leur route vers le succès, il ne faudrait pas oublier le rôle joué par leur maison de disques, Atmosphériques. “On a démarché les maisons de disques en envoyant juste un petit mot ou une chanson”, raconte Fred. “Mais Atmosphériques, c’est la seule qui était vraiment avec nous à 300%”, renchérit Zara. “C’était une évidence, ça n’aurait pas pu se passer autrement.”

As Animals en concert au Cabaret Frappé

“C’est la première fois qu’on va jouer à Grenoble“, révèlent les deux acolytes. “C’est une ville très sympa, on a hâte d’y être ! On invite nos auditeurs à nous suivre sur les réseaux sociaux : on aime avoir des retours !”

As Animals sera donc en concert dans le cadre du Cabaret Frappé le vendredi 25 juillet à 21h, sous le chapiteau. Le 25 juillet, c’est aussi le jour du concert de Joe Bel, au kiosque à 19h. Venez nombreux !

Retrouvez toutes les dates de tournée d’As Animals sur leur site web, leur page Facebook ou leur fil Twitter.

Previous post

Joe Bel, univers feutré et timbre de velours

Next post

As A New Revolt au Cabaret Frappé

Cécile

Cécile

No Comment

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>